Connectez-vous S'inscrire


Qu'est-ce qui fait que l'on tombe amoureux ? Combien de temps cela va durer ? Pourquoi tout peu s'arrêter du jour au lendemain ? Idéalisation d'une relation amoureuse face à la réalité, imagination, désir, rêve, envie, cauchemar... Autant d'épreuves que la vie nous réserve.
 
Les relations amoureuses adolescentes restent un vaste mystère, du coup de foudre à la passion en passant par le feu ardent d'un premier baiser, le regard du désir partagé au plus profond de l'âme. L'union de deux âmes dans un espace temps qui se détache de la réalité, distorsion du temps, les parfums, odeurs et lumières n'ont plus la même saveur, tout devient plus beau, plus bon, on vole, plane... A la recherche de l'autre constamment, dans l'attente de son autre bout de soi, de sa part équilibrante, celle qui nous rend la vie belle, l'étincelle d'amour implose dans nos coeurs et allume le feu de l'amour qui se consume lentement ...
 
Mais alors que tout est questionnement, remise en question, ce corps qui se modifie, cette confiance qui va et qui vient, cette assurance qui nous manque et cette petite voix qui nous guide, nous parle, je l'aime, je l'adore, non je l'aime plus, encore un peu, plus beaucoup, ah je ne sais plus, pour la vie, un instant, une éternité... Qui le sait ? De quoi cela dépend-il ?
Je ne veux pas la perdre, mais qu'ai-je fait ? Qu'est-ce qui ne va pas, va plus ? Pourquoi c'est fini ? C'était si bien, si bon...
 

Critique du court métrage "Let Me Dream"
Le court métrage "Let Me Dream" soulève sans voix d'innombrables questions sur l'amour entre deux êtres. Des questions qui ne trouveront pas forcement de réponses dans le temps, des situations qui se reproduiront plus ou moins de fois dans nos vies, dans un cycle : celui de la rencontre, de l'extase, de la fusion, de la lassitude, de l'habitude, puis de la rupture...
 
On s'aime, plaçant l'autre au sommet puis nos routes se séparent souvent pour peut-être se retrouver un jour ici ou ailleurs, entre deux abîmes...
 
Le réalisateur Irénée Rostan,  à la manière d'un artiste peintre, peint un tableau de la relation amoureuse, en images floues, ralenties, accélérées, le spectateur fait partie de la toile, de l'histoire, ressentant les émotions de chacun, du sourire aux larmes, de la joie à la tristesse, une poursuite dans la forêt, à l'image d'Adam et d'Eve au coeur de la nature, l'osmose des éléments, dans une exposition (ou explosion?) de vie printanière. Pendant une douzaine de minutes on plonge au coeur de la relation de Paul et Eva, de leur fougue. Les plans et le cadrage serré, pour exacerber cette intimité, augmenter cette proximité que l'on ne peut qu'atteindre avec l'amour. C'est au fond une fusion avec le spectateur qui voit ou revoit  ça ou ses histoires d'amours, faisant resurgir toutes les questions que l'on pensait oubliées ou que l'on se pose encore...
 

Critique du court métrage "Let Me Dream"
La nature et les décors naturels des Hautes-Alpes (05) viennent sublimer le chemin qu'empreinte nos deux amoureux, au coeur des forêts de pins et de mélèzes, soleil couchant sur les acteurs, le cadreur s'amuse et danse avec les couleurs feu et roucoulantes d'un coucher de soleil sur la chevelure flottante d'Eva, un tourbillon de féminité, d'innocence, de joie et de bonheur partagé.
 
Zoom sur le synopsis
On commence sous l'eau, des bulles de respiration remontent à la surface de l'eau.
Paul court à la recherche de son chemin.
A côté, deux existences, le face à face, la rencontre, un tourbillon de féminité, de joie, le premier baiser, presque, l'hésitation, l'attente, le désir partagé.                                                
Une progression dans la forêt, l'union, des abîmes aux cieux, le temps du rêve, ralenti, la passion se consume, (clin d'oeil au film inception), la toupie s'arrête, retour à la réalité.
Une première démarcation, une ligne entre les deux êtres, un coeur qui tombe, le doute, la réflexion s'installe, la danse des doigts sur l'eau, la passion se consume...
Deuxième ligne, cette fois blanche sur la route,  Eva tente de garder l'équilibre dessus au milieu de la route, Paul lui tourne le dos et marche déjà vers un autre chemin, le coeur se brise en mille morceaux.
Le rêve tourne au  cauchemar, "scène effrayante" où le couple est encore uni dans un lit mais en pleine nature, on replonge dans les abîmes du questionnement, le souvenir d'étreintes des corps subtils, contraste et clin d'oeil au carré rouge.
Le cri du déchirement du couple et de l'âme de Paul, le souvenir, les larmes sous l'orage, la pluie se mêle aux larmes, et seulement deux phrases, deux messages prononcés par Eva : "l'histoire touche à sa fin"  et pourtant ils s'aiment encore si fort  "imagine que rien n'est terminé"
La contradiction, la fin, l'éternité....et un dernier baiser.
 

Le Réalisateur Irénée Rostan
Le Réalisateur Irénée Rostan
Côté technique le tournage utilise des moyens simples mais efficaces, canon 7D et Gopro pour les images en milieu aquatique, la musique est un élément essentiel et le choix de Mind Things donne rapidement les frissons ; c'est pour moi le gage d'une réussite, et cela faisait un moment que je n'avais pas ressenti ce type de frisson devant un court-métrage. Avec une touche de paysages sonores, l'illustration musicale mixée à merveille révèle les images de "Let Me Dream"
 
Un court métrage bâti avec le coeur par une jeune équipe de l'école ARFIS qui fera revibrer les histoires d'amours des plus âgés, et qui touchera les ados dans cette même phase, sans oublier les pré-ados qui attentent avec impatience ce moment...
 

 
 

Critique du court métrage "Let Me Dream"
 
Les interviews
Pour en savoir d'avantage sur les deux acteurs principaux  :
Juliette BUCHS dans le rôle de Eva
http://www.sonartmag.fr/Dans-les-coulisses-d-un-court-metrage-avec-Juliette-BUCHS_a2393.html
Florian Hessique dans le rôle de Paul : http://www.sonartmag.fr/Interview-de-l-acteur-Florian-Hessique_a2441.html
 
Equipe technique :
Réalisateur Irénée Rostan : http://www.sonartmag.fr/Focus-sur-le-tournage-du-court-metrage-Let-me-Dream_a2357.html
Consultant esthétique et artistique : Julien AUGIER : http://www.sonartmag.fr/Interview-du-consultant-estetique-et-artistique-sur-le-tournage-de-Let-me-Dream_a2414.html
 
Musique :
http://music.mindthings.net /
Réalisation  :  Studio 38 :
http://www.wix.com/studiot38/studiot38

Critique du court métrage "Let Me Dream"






expositions | interview d'artiste | portraits | événementiel | tourisme | court-métrage | spot publicitaire | clip | nature | entreprise | spectacle | realisations sonores | photographie | petite oeuvre mulimédia | matos | billboard | prestations dans le domaine audiovisuel | actus partenaires | in process | blogs | musique | cinéma | bien-etre





Merci de nous suivre aussi sur les réseaux
     

   
S'abonner à la newsletter